L'Art d'être bien chez soi

Mis à jour : 4 juil. 2019


Le premier mot qui me vient à l'esprit de ma rencontre avec Stéphanie, et pour aussi avoir la chance et le privilège d'être souvent à ses côtés, est celui de "BÂTISSEUSE", celle qui construit et qui réunit. Je pense que l'équipe de la Montagne Bleue, me rejoindra dans ce sens.

Stéphanie est de celles qui font des projets, de grands et solides édifices. Sa détermination et le sens profond d'un travail bien fait font d’elle une personne particulièrement bienveillante, attachante et innovatrice dans tout ce qu’elle crée.

Sa particularité: véhiculer de l'engouement dans tout ce qu’elle réalise et aussi transporter et porter de profondes richesses humaines.


Tout d'abord es-tu en accord avec ce mot de "BÂTISSEUSE" ? Peux-tu, si tu le souhaites nous parler de toi ?

Oui, c’est en effet un mot qui me caractérise bien ! J’élabore, je construis pour aujourd’hui et pour demain et j’aime réunir du monde autour de mes projets. Bien souvent, ça part d’une idée qui me traverse l’esprit, puis j’échafaude un plan bien organisé, et je mets en place pas à pas les différentes étapes nécessaires à la réalisation de mon projet. Déjà sur les bancs de l’école, je refaisais le monde en paroles, puis j’ai compris que parler n’était pas suffisant si ça n’était pas suivi d’actions.


L’allégorie des trois tailleurs de pierre résume bien le sens de « bâtisseuse » et de ma vision de la vie :

Un homme rencontre trois tailleurs de pierre … Au premier qui travaille mécaniquement sa pierre avec un air sombre et fatigué, il demande ce qu’il est en train de faire ; ce dernier lui répond qu’il taille une pierre.

Quand il pose la même question au second qui effectue le même travail, mais de façon un peu moins mécanique, ce dernier explique qu’il taille une pierre pour construire un mur.

Il s’approche alors du troisième qui semble heureux, voire radieux, où nulle trace de fatigue ne se lit sur son visage alors qu’il taille une pierre avec exactement les mêmes outils et la même technique que les deux autres. Quand notre homme lui demande ce qu’il est en train de faire, l’homme lui répond avec un large et lumineux sourire : « je suis en train de construire une cathédrale ».


Tu es membre fondateur et secrétaire de notre association, tu es aussi parmi l’équipe une des personnes les plus performantes en matière de communication et de marketing et tu nous guides à travers ton expérience. Où puises-tu toutes ces ressources et comment sont t'elles apparues dans ta vie ?

J’ai acquis des compétences en communication et en marketing à travers différentes formations. Tout d’abord lors de ma formation initiale, je suis diplômée en esthétique-cosmétique et j’ai complété mon cursus par un diplôme en commerce et services. J’y ai appris la gestion d’entreprise et entre autre le marketing et la communication. J’avais dans l’idée d’ouvrir un institut à la fin de mes études, projet qui n’a pas abouti pour différentes raisons, mais la fibre entrepreneuriale a toujours été en moi.


C’est en janvier 2016, alors que j’entendais pour la énième fois une mère de famille se plaindre du poids de la gestion domestique que l’idée de créer une entreprise d’organisation d’intérieur a germé. Je devais pouvoir aider ces femmes à alléger leur quotidien avec une organisation efficace, mais il n’était pas question pour moi de faire les choses sur un coup de tête, il me fallait des bases solides et je ressentais le besoin d’être accompagnée dans ce projet. C’est auprès de la BGE Picardie que j’ai trouvé ce soutien, c’est un organisme régional qui accompagne les créateurs d’entreprises. Différentes formations inhérentes à l’entreprise m’ont été dispensées sur plusieurs mois, dont la communication et le marketing, ce qui ma permis de réactiver mes connaissances et de les approfondir.


La communication est un domaine qui me passionne. Et dès que je ressens le besoin d’acquérir de nouvelles compétences, je n’hésite pas à investir dans diverses formations. Je me documente aussi beaucoup, la bibliothèque est ma deuxième maison.

Par ailleurs quand je touche à un domaine que je ne maitrise pas ou que j’ignore totalement, je sais faire appel aux personnes compétentes et j’apprends à chaque fois.


Tu as aussi une vision large de l'avenir, comment fais-tu pour trouver l'énergie nécessaire pour te permettre d'entrevoir de nouvelles idées que tu aimes véhiculer auprès des personnes qui t'entourent ?

Je ne trouve pas l’énergie, c’est elle qui me trouve ! Soit j’en ai, soit je n’en ai pas, et alors là, je ne suis plus bonne à rien ! (rires). Plus sérieusement, j'essaie d'avoir une bonne hygiène de vie mais je n'ai pas de rituel particulier.

J’ai en effet une vision à long terme et les idées s’imposent à moi. Elles me traversent et mon enthousiasme fait le reste, c’est mon moteur. Mon cerveau fonctionne en arborescence, une idée en entraine une autre et il me faut alors me recentrer si je ne veux pas m’éparpiller. Ma plus grande difficulté est de canaliser mon énergie et de doser mes efforts. Je dois faire face aussi parfois aux doutes et au découragement, j’oublie souvent de prendre du recul pour voir tout ce que j’ai déjà accompli tant je suis focalisée sur mon objectif.

Je peux me retrouver complètement épuisée, je ne sais pas faire les choses à moitié, ou je fais à fond ou je ne fais pas. Toutefois, j’apprends de mes expériences et je suis désormais plus vigilante quant aux signaux que m’envoie mon corps.

Le rythme du calendrier scolaire me convient bien, des vacances toutes les 7 semaines ! Après une période d’activités intenses, j’ai besoin de faire une pause. Je me déconnecte du travail, des écrans et me reconnecte à la nature, c’est facile, je vis à la campagne. Et je pratique l’Art de ne rien faire.

Je bénéficie également d’un environnement familial et amical bienveillant et encourageant.


La notion d'équipe est une valeur importante à tes yeux, d'ailleurs nous avons la chance de t'avoir à nos côtés au sein de l'Association la Montagne Bleue. Mais pour celles et ceux qui souhaitent te découvrir davantage, tu es aussi Conseillère en organisation d'intérieur et tu es la fondatrice de Maison & Harmonie.

Alors que certains préfèrent travailler seul et d'autres en équipe, tu arrives à concilier les deux parties. Comment fais-tu pour allier la notion d'équipe et la notion d'entrepreneuse indépendante ?

Maison & Harmonie, c’est mon bébé, je l’ai rêvé, je l’ai imaginé pendant plusieurs mois avant de lui faire voir le jour. C’est une entreprise qui me ressemble et elle évolue avec moi. Je n’ai pas besoin de faire valider mes choix par d’autres, mais du coup, quand je fais une erreur, je l’assume aussi toute seule. J’apprends beaucoup et ma motivation est de permettre à mes clientes d’améliorer leur qualité de vie et aussi de prendre leur juste place. Quand une cliente me dit : « depuis ton passage à la maison, tout a changé, je me suis réconciliée avec mon chez moi, les relations dans la famille sont apaisées et je me sens plus sereine, ma porte t’est grande ouverte ! » J’ai un sentiment de mission accomplie qui me remplit d’une joie profonde.


En parallèle, le travail en équipe me nourrit et me fait grandir, tout seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin. Je ne pense pas qu’il soit possible de travailler tout seul, tout le temps. Mes principes fondateurs sont l'ouverture et le Et, j'aime créer du lien et des connexions, et puis, plusieurs cerveaux valent mieux qu’un !

Dans une équipe, la vision de l’un peut s’entrechoquer avec la vision de l’autre, la confrontation n’est pas toujours facile, mais ça permet d’évoluer par le jeu des remises en questions. On s’appuie aussi les uns sur les autres et se répartir le travail est un confort indéniable.

Par exemple pour le Salon, c’est le travail en équipe qui permet une organisation efficace et promet un évènement à la hauteur de nos espérances. Une personne seule ne pourrait obtenir le même résultat et surtout le travail considérable qu’un tel évènement demande la laisserait complètement vidée !

Avec Maison & Harmonie et La Montagne Bleue, je nourris mes valeurs d'autonomie et de partage.


HARMONIE est l'un des mots que l'on retrouve dans l'intitulé de ton entreprise que tu véhicules d'une main de Maitre.

Dans quel but as tu choisi ce mot rempli de légèreté ? Quel a été l'élément déclencheur et à quel moment ?

C’est un mot léger en effet, ingrédient indispensable au bonheur. Il m’a toujours guidée. Comme la plupart des gens, j’ai eu à traverser des épreuves difficiles et douloureuses à différentes périodes de ma vie et ça a commencé avec le divorce de mes parents alors que j’avais 8 ans. J’ai ressenti comme une fracture, il y a eu un avant et un après. Du jour au lendemain, je ne vivais plus avec mes deux parents et j’avais changé de maison, de ville, d’école, je quittais mes camarades, sans qu’on me donne la moindre explication. C’était violent, je perdais tous mes repères, ma vie basculait et je ne comprenais rien à ce qui arrivait. Depuis, j’ai toujours cherché à rétablir l’équilibre et l’harmonie. Maison & Harmonie s’est imposé à moi.


Pour toi la Demeure, la Maison est un élément vital, quels conseils prodigues- tu auprès des personnes qui font appel à tes services ?

Oui la maison est en effet un élément fondamental, pour commencer, elle est à la base de nos besoins vitaux. Elle est aussi le reflet de qui nous sommes, de nos aspirations, de nos espoirs, de nos croyances, de nos peurs…Elle est le seul endroit où nous évoluons sans masques. C’est un lieu de partage et d’échanges. Elle accueille nos joies, nos souffrances. Elle nous procure un abri, une protection.


Ce sont essentiellement des femmes qui font appel à mes services car elles se sentent responsables de la gestion domestique et de la vie familiale. Au-delà d’une demande de réorganisation de la maison, elles cherchent surtout à remettre du sens dans leur environnement, elles sont en recherche d’harmonie…Ce que je constate la plupart du temps, c'est qu'elles s'oublient au profit de leur famille, elles se font passer en dernier et se mettent une pression folle, l'image de WonderWoman véhiculée par notre société fait un tort considérable aux femmes, nous recevons l'injonction qu'il faut être parfaites tout le temps. Je les aide à déculpabiliser et à reprendre leur place au sein de leur maison et de leur famille.

Avant tout, je leur conseille d’être à l’écoute de leurs ressentis, qu’est-ce qui ne leur convient plus dans leur environnement et dans leur quotidien. Puis une fois qu’elles l’ont identifié précisément, je leur demande qu’elle serait la situation idéale pour elles et pour leur famille. Puis je les invite à observer leur intérieur avec un nouveau regard, sans porter de jugement, à se mettre dans la peau d'une enquêtrice. Quels sont les meubles, les objets qui n’ont aucune utilité et qui envahissent leur espace de vie. L’idée n’est pas de se débarrasser de tout ce qui ne sert plus mais de permettre à l’habitant des lieux de se réconcilier avec son intérieur.

Mon travail est basé sur la compréhension des mécanismes qui nous poussent à surconsommer et à surconserver. Une fois que la maison est allégée, on peut la rendre fonctionnelle et lui refaire une beauté en mettant chaque chose à sa place. J’accompagne pour dépasser les blocages, j’apporte des outils qui ont fait leurs preuves pour simplifier le quotidien et j’aide à surmonter les phases de découragement inhérentes à tout processus de changement. Le nombre de séances dépend de la surface de l'habitation et de la situation, si la personne souhaite travailler sur une pièce en particulier ou sur l'ensemble de la maison, ça dépendra aussi de son engagement personnel et du temps qu'elle est prête à y consacrer.

J’aime bien dire que je suis l’esthéticienne-naturopathe de la maison ! Le rôle de la maison est d’offrir à chacun un abri, un endroit où se poser et se ressourcer, un lieu de partage, de bien-être, elle ne doit pas être un fardeau ou une source de stress.


Quels messages souhaites-tu véhiculer auprès de celles et ceux qui souhaiteraient faire appel à tes prestations et qui n’osent pas franchir le pas ?

OSER ! C’est bien là, le cœur de mon métier. Comme je le disais, la maison est le reflet de qui nous sommes, de nos peurs et si nous n’osons pas franchir le pas pour aller vers quelque chose d’autre c’est que nous avons peur. Tout changement fait peur, et on préférera bien souvent une situation inconfortable plutôt que de prendre le risque de changer quelque chose, c’est humain.

En m’appuyant sur mon expérience personnelle et professionnelle, j’ai acquis l’intime conviction que le désencombrement est une forme de thérapie qui permet de surmonter ses peurs, c’est un formidable outil de connaissance de soi.

On a toujours quelque chose à gagner à surmonter ses peurs et à sortir de sa zone de confort.


Quand on se trouve bloqué par une situation, l'important est de se mettre en mouvement en faisant un premier pas. J'ai emprunté la devise de mon accompagnement à Lao Tseu : " Même un voyage de mille kilomètres commence par un premier pas". Le premier pas peut être de me rencontrer, en participant à l’un de mes ateliers : « La maison, reflet de notre inconscient ? » que je propose désormais en séance collective à domicile sur le principe des réunions tupp…

Et mon tout nouvel atelier « Organiser sa maison, la méthode en 10 étapes », que j’animerai le samedi 30 mars de 14 h à 17 h, à La Montagne Bleue. Et bien sûr, lors du Salon les 16 et 17 mars prochains.


A la Montagne Bleue, tu es celle qui apporte les idées, les faits grandir. Tu as aussi des qualités d'oratrice, tu animes parfaitement d'une part les réunions mais aussi un de tes ateliers intitulé : " Prendre soin de sa maison pour prendre soin de soi", alors peux tu nous expliquer qu'est-ce pour toi le Prendre Soin ?

La Montagne Bleue, c’est avant tout un travail d’équipe et chacun apporte ses idées. C’est fondamental pour moi que chacun puisse y trouver sa place, ce n'est pas un hasard si je suis organisatrice d'Intérieur, mes mots-clés sont : lien, équilibre et médiation, j'organise pour que tout se passe au mieux.


« Prendre soin de sa maison pour prendre soin de soi », c’est le fil conducteur de mes ateliers et de mes accompagnements individuels, car la Maison et le Soi sont intrinsèquement liés.

Prendre soin, c’est être à l’écoute de sa nature profonde, écouter les messages transmis par les émotions et par le corps. S’écouter, ce n’est pas être égocentrique, c’est un pré-requis pour ensuite prendre soin des autres. Car pour prendre soin des autres, il faut d’abord prendre soin de soi, c’est une évidence. Si nos besoins ne sont pas comblés, tout ce que nous ferons pour les autres visera inconsciemment à combler ces besoins, nous ne serons pas réellement tournés vers l’autre.

Prendre soin, c’est s’autoriser la qualité dans les différentes sphères de sa vie. Prendre soin, c’est ralentir sa course et prendre le temps. Le temps de vivre tout simplement. Prendre soin, c’est s’accorder de la bienveillance et de la gratitude, être sa meilleure amie.


Pour celles et ceux qui ne le savent pas, tu es à l'origine de l'admirable affiche qui ornera de nombreux lieux dans les semaines à venir. Des heures de travail que tu ne comptes plus mais qui va permettre à cet évènement d'être l'un des plus marquants de 2019.

Stéphanie, peux tu nous dire comment t'es venue l'inspiration pour cette création ?

Mon inspiration a différentes sources. Je me suis plongée dans des magazines que j’ai trouvés à droite et à gauche, pour m’inspirer d'une ambiance, des couleurs et de la typographie. Puis j’ai regardé des photos et j’ai eu un coup de cœur pour ce vase et cette branche de cerisier en fleurs. Cela m’évoque le printemps, c’est épuré, serein, on y retrouve à la fois le bien-être et un certain art de vivre. J’avais surtout envie de marquer une différence en ne choisissant pas les traditionnels galets (peut-être l’année prochaine….)

J’avais fait deux propositions et c’est celle-ci qui a été retenue à la majorité par l’équipe.


Et pour terminer, à l'aube de l'ouverture de la première Édition du Salon Bien- Être & Art de Vivre qui se tiendra les 16 et 17 Mars 2019 à la salle du Marais de Pasly, je sais que ton travail rigoureux, ton Savoir Faire et Savoir Être sont des atouts pour cet événement. Nous aurons donc l'immense plaisir de te rencontrer comme exposant pour Maison & Harmonie, à quoi peuvent s’attendre les visiteurs qui viendront sur ton stand ?

Je proposerai des entretiens « découverte » de 30 minutes, ça consiste en une série de questions qui vont me permettre de cerner la problématique que rencontre le consultant et comment je peux l’aider. Cet entretien est entièrement gratuit et n’engage pas à la prise de rendez-vous. C’est un premier pas qui me donne l’occasion de faire découvrir ma façon de travailler, c’est important car le coaching en rangement a le vent en poupe, avec notamment la célèbre japonaise Marie Kondo et son best-seller « La magie du rangement » et peut donner une image tronquée du métier. D’ailleurs, de plus en plus d’organisatrices d’intérieur lancent leur activité, mais nous avons chacune une approche différente selon notre personnalité.

Après le Salon, j’enverrai par mail un document qui permettra aux personnes que j’aurais reçues en entretien d’explorer un peu plus ce qui se cache derrière leur besoin de changement et de réorganisation de leur intérieur.

Je clôturerai le Salon le dimanche 17 mars à 16h30 avec ma conférence « Désencombrer son intérieur, un chemin vers la sérénité », je m’appuie sur mon expérience personnelle et professionnelle pour témoigner des bienfaits de vivre dans un intérieur allégé.


Le site professionnel de Stéphanie : www.maisonetharmonie.com

E-mail : stephanie@maisonetharmonie.com


Propos recueillis par Émeline Point

© 2018 - 2020 La Montagne Bleue.  Association loi 1901. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

  • Facebook Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now