Numérologie et connaissance de Soi

Mis à jour : 31 janv. 2019


Il y a deux ans de cela, Denis Trouillet traversait une passe difficile. Boulanger et co-propriétaire de son affaire, il consacre tout son temps et toute son énergie à son travail. C’est alors que son abnégation le mène au burn-out. Cet homme intelligent et ouvert doit alors réévaluer sa vie, ses priorités, son état d’esprit. Tandis qu’il fait son possible pour se reconstruire et rétablir un équilibre de vie, il découvre alors sa bouée de sauvetage : la numérologie. A travers la lecture d’un premier ouvrage, Denis découvre l’univers des Nombres et leur signification. Il décide d’aller plus loin en se formant, c’est ainsi qu’il devient numérologue. En 2016, tu fais un burn-out, comment est-ce arrivé ?

La boulangerie est un métier très passionnant pour lequel je me suis beaucoup investit, et même trop investit puisqu’au bout d’un moment mon corps m’a dit STOP. C’était en octobre 2016, je me suis retrouvé allongé par terre, vidé de toute énergie, un signal fort qui m’a fait comprendre qu’il fallait que je fasse autre chose. Avant ce burn-out, je m’étais déjà intéressé à la numérologie, puisque durant les vacances précédentes j’avais pris un livre au hasard dans ma bibliothèque (mais les hasards existent il ?) le livre qui s’appelle l’ABC de la numérologie, et j’ai pu commencer à étudier et mettre en pratique la numérologie de manière très détendue auprès de mon entourage familial. A la suite de ce moment éprouvant et alors que je me trouve encore à l’hôpital, j’engage une grande réflexion avec moi-même, sur le sens et la direction que je souhaite donner à ma vie. C’est ainsi que la décision d’arrêter la boulangerie s’est imposé à moi et dans le même temps, je décidais de me former à la numérologie. C’est ainsi que j’ai participé à une formation avec une professionnelle de la numérologie Virginie Hubert. J’ai découvert avec toujours plus de curiosité et d’intérêt, toute la finesse possible quand on fait l’analyse d’un thème, des détails que je ne soupçonnais pas, une précision réellement bluffante.


Tu viens de nous le dire, c’est à la suite de l’épreuve du burn-out que tu décides de redonner du sens à ta vie et que tu découvres la numérologie, au-delà de l’attrait de la nouveauté et de l’acquisition de nouvelles connaissances, quel impact la numérologie a eu sur ta vie, concrètement qu’est-ce que cela a changé pour toi dans ton quotidien ?

La question me plait beaucoup, parce qu’en fin de compte il y a une notion de cohérence, si je suis numérologue il faut que je me l’applique à moi-même. C’est quelque chose de fondamental. C’est comme le psychiatre qui se fait analyser avant et pendant l’exercice de sa discipline. Pour répondre à ta question, ce que ça m’a apporté de plus, ce que ça a renouvelé dans ma vie, c’est que j’ai compris que pendant les 40 premières années de ma vie (puisque j’ai commencé la boulangerie à 14 ans et que je l’ai arrêtée à 51 ans), à travers mon activité de boulanger qui fabrique de la nourriture, j’avais nourri les corps et que je venais de trouver une manière d’accéder à une forme de complétude en accompagnant les âmes, grâce à la numérologie. Nourrir les corps, accompagner les âmes me semble être équilibrant, non seulement je fais des thèmes numérologiques pour les autres afin de leur permettre d’avancer sereinement sur leur Chemin de Vie, mais je pratique aussi pour moi, chaque jour je fais le calcul qui me permet de savoir dans quelle journée je me trouve afin d’apporter plus d’harmonie à mon existence.


Tu es issu d’une famille de boulanger depuis 3 générations, tu es marié à Sylvie depuis de nombreuses années, vous avez deux garçons qui aujourd'hui ont quitté la maison pour faire leur vie et l’un deux vient d’être papa d’une petite fille, la famille tient une place très importante dans ta vie, je dirais même essentielle, est-ce quelque chose qui apparait dans ton thème numérologique.

Oui, absolument, je suis chemin de vie 3, nombre dominant 3. Il se trouve que le 3 en numérologie représente l’enfant, la créativité, c’est aussi le dépendant affectif, j’ai un besoin vital d’être auprès de ma famille, d’aimer et d’être aimé… comme un enfant. C’est ainsi que le thème numérologique aide à comprendre certains comportements, c’est une aide dans la relation aux autres.


Aujourd'hui ton activité de numérologue, ta famille, tes amis te rendent heureux et épanoui, tu pratiques aussi la méditation pour préserver ta sérénité, à quel moment l’as-tu intégré et comment la pratiques-tu ?

Je l’ai intégré de manière progressive, par petits pas. J’ai commencé par être priant tous les jours, pour aujourd'hui avoir un rituel matinal qui dure au moins 1 heure. Je préfère le mot oraison à celui de prière, ce qui signifie prière silencieuse, je pratique la méditation et depuis quelques temps, le développement des énergies. J’ai un jour reçu une révélation, je ne vais pas vous raconter toute l’histoire, mais alors que je demandais un signe à l’univers, pour tout vous dire, une plume, c’est un aigle qui s’est approché de moi ! Je me suis alors dit « tout ça existe », c’est ainsi que j’ai adopté une nouvelle technique pour ouvrir les chakras et je fais du Do In tous les matins, du yoga, et 3 fois par semaine du sport. Le rituel du matin est incontournable, il me permet de bien commencer la journée en trouvant la sérénité et le calme, c’est déjà quelque chose de présent en moi mais cette pratique journalière permet de l’amplifier.


Tu es également conscient de l’impact de notre alimentation sur notre santé, quel est ton régime alimentaire ? Et est-ce que changer tes habitudes d’hygiène de vie a été difficile à mettre en place ?

Absolument pas ! Je considère que rien n’est difficile, puisque tous ce qui m’arrive, si au début j’appelle cela un inconvénient, je le transforme toujours un avantage. Je suis au fil du temps devenu végétarien, l’alimentation est très importante puisqu’elle est notre source d’énergie, c’est notre carburant, pourtant manger pour moi n’est pas un plaisir, juste une nécessité. Et si c’est une nécessité, autant faire le mieux possible et manger des animaux morts est quelque chose qui me dérange maintenant.


Tu viens en partie de répondre à la question qui va suivre. Denis, avec le recul de ces 2 années, comment vois-tu aujourd'hui le burn out qui t’a touché ?

MERCI LA VIE !


J’ai découvert, grâce à toi, que la numérologie comporte plusieurs courants, peux-tu expliquer à nos lecteurs quelle est ton approche et pourquoi c’est celle que tu as choisi de pratiquer?

Dans une de mes conférences j’ai défini 3 orientations de la numérologie, celle qui est karmique, c’est à dire d’avant l’incarnation (j’ai conscience que ça peut paraitre étrange pour les non-initiés), la numérologie qui est plus dans la prédiction, qui peut donc prévoir l’avenir. Quant à moi je me situe entre ces deux courants, je suis plus à l’aise avec une numérologie du présent, celle qui s’inscrit dans la matière, ce qui se vit aujourd'hui. Le thème numérologique d’une personne va révéler ses difficultés ou ses facilités. Quand il s’agit d’une difficulté, mon job est d’indiquer cette possible difficulté, pour mieux l’identifier, l’accepter et la dépasser en donnant de multiples pistes à expérimenter. Je mets un point d’honneur à mettre en pratique pour moi tout ce que je préconise à d’autres.


Tu aimes parcourir les routes de France dans ton camping car pour faire connaître ton activité, sur les salons et à travers tes conférences, nous avons eu l’occasion de découvrir tes talents d’orateur, est-ce que parler devant un public est une évidence pour toi et est-ce que ça a toujours été facile ?

Chemin vie de 3, 3 dominant ! Oui, c’est facile ! Le 3 est aussi le nombre de la communication, alors oui, parler en public d’un sujet qui me passionne est une évidence, c’est facile pour moi et je le faisais déjà en boulangerie. Quand la passion est là, elle nous entraine, elle nous élève. Faire des conférences partout en France mais pas que, j’entends que le Canada m’appelle…Affaire à suivre.


Et enfin ma dernière question, comment envisages-tu l’avenir ?

En étant bien ancré dans le présent ; rien de plus. Dans mes moments de méditation, d’oraison, un des 10 principes que j’applique est : être conscient et présent dans ce que l’on fait, quand je mange je fais attention, quand je fais la vaisselle je suis dans ce que je fais…


C’est ce qu’on appelle la pleine conscience ?

C’est ça et je m’amuse même depuis une semaine à rajouter quelque chose de nouveau dans mon rituel, j’apprends à me concentrer sur un objet quelconque, de 4 minutes je suis passé à 6 minutes de concentration. L’avenir se vit dans le moment présent, puisque c’est ce moment qui construit notre futur.


Denis sera présent sur le Salon Bien-être et Art de Vivre les 16 et 17 mars prochains, à cette occasion, il vous proposera de découvrir votre thème durant une séance de 30 minutes. Vous pourrez également apprécier ses talents d'orateur lors de sa conférence le samedi à 11 heures.

Vous souhaitez en apprendre plus sur la numérologie, réservez votre place pour son prochain atelier qui aura lieu le 18 mai à La Montagne.

Et bientôt, un tout nouveau site, en attendant, retrouvez ses vidéos sur sa page Facebook : Denis Trouillet Numérologue


Propos recueillis par Stéphanie Brimont Thirriard

© 2018 - 2020 La Montagne Bleue.  Association loi 1901. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité.

  • Facebook Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now